Auto-entrepreneur et étudiant : est ce compatible ?

Comme les frais universitaires coûtent cher, les étudiants sont souvent obligés de travailler pour terminer leurs études. Cependant, les jobs étudiants ne suffisent pas toujours à financer ces derniers, ce qui les incite à chercher d’autres alternatives. Parmi ces alternatives, se trouve la création d’une mini-entreprise, selon le régime d’auto-entrepreneur. Mais est-ce compatible avec le statut d’étudiant ? Et quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Statut d’auto-entrepreneur : c’est quoi exactement ?

Aujourd’hui, l’entreprenariat reste l’un des domaines qui assurent le plus un meilleur avenir. Cependant, créer sa propre entreprise est loin d’être une tâche facile, vu les diverses formalités à remplir. D’ailleurs, lors du démarrage, il faut respecter certaines étapes essentielles, que ce soit dans le domaine financier ou administratif. Pour cette raison, il a été instauré un nouveau statut plus simplifié : l’auto-entreprenariat. De quoi s’agit-il ? L’auto-entreprenariat est un régime destiné aux travailleurs indépendants qui souhaitent légaliser leurs activités. Ces dernières seront donc reconnues en tant que petites entreprises ou start-ups. Une des particularités avec ce statut, c’est sa simplicité. Contrairement aux autres formes juridiques sociétales (SA, SARL, etc.), l’auto-entreprenariat présente des démarches administratives très faciles. En effet, pour le bénéficier, l’individu n’a qu’à déclarer son activité auprès des autorités compétentes. Néanmoins, une question se pose : tout le monde peut-il l’exercer ? Est-ce que le statut d’auto-entrepreneur et étudiant est cumulable ?

Statut d’auto-entrepreneur : est-il accessible aux étudiants ?

De nombreux étudiants veulent devenir auto-entrepreneur, mais se demandent si ce dernier est compatible avec leur situation. Le statut d’auto-entrepreneur et étudiant est effectivement cumulable. D’ailleurs, il présente de nombreux avantages pour ces derniers. D’abord, l’auto-entreprenariat est très flexible en termes d’organisation. L’étudiant peut réaliser son projet pendant son temps libre ou lorsqu’il n’étudie pas. Il n’interfère donc pas avec ses études. Ensuite, il permet à l’étudiant de se constituer un CV plus enrichi, ainsi que d’augmenter son réseau. Il lui servira également d’expériences au niveau professionnel. Enfin, comme il présente de nombreux atouts fiscaux, l’étudiant n’a pas à débourser une énorme somme dans le paiement des impôts ou des taxes. Cependant, il y a certaines conditions à respecter pour pouvoir cumuler le statut d’auto-entrepreneur et étudiant.

Statut d’auto-entrepreneur : quelles sont les conditions à respecter pour le devenir ?

Si vous êtes étudiant et si vous voulez devenir auto-entrepreneur, il faut respecter certaines conditions. Premièrement, le statut d’auto-entrepreneur est formellement interdit à tout mineur, sauf ceux qui sont émancipés. Deuxièmement, un étudiant ne peut exercer que certaines activités spécifiques puisque la plupart nécessitent la présence d’un diplôme. Parmi les activités interdites, se trouvent l’entretien et réparation de voitures ou d’équipements, la construction de bâtiment ou le ramonage. Pour terminer, l’entreprise de l’étudiant doit être domicilié dans un lieu, autre que le campus universitaire. S’il ne dispose pas de siège, il peut le domicilier dans son foyer familial.

Partir faire ses études à l’étranger : les solutions possibles
Comment rembourser votre prêt étudiant ?